Discussion de tout et de rien
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aucun coupable

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 15:13

Tout le monde est innocent!

La Caisse de Dépôt et Placement du Québec perd 39.8 milliards de $$ et personne n'a fauté de quelque façon que ce soit ?

Aucun dirigeant n'a fait d'erreurs .

Éclairez moi ,trouvez la réponse à cette énigme scratch

Ces dirigeants nous prennent pour qui ?

J'suis en beau maudit devant tant d'idioties choquer
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane

avatar

Nombre de messages : 13335
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 17:16

phelixx4 a écrit:
Tout le monde est innocent!

La Caisse de Dépôt et Placement du Québec perd 39.8 milliards de $$ et personne n'a fauté de quelque façon que ce soit ?

Aucun dirigeant n'a fait d'erreurs .


C'est faux, c'est de la faute a quelqu'un, mais c'est pas ''moi'' c'est ''lui'' ...
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane

avatar

Nombre de messages : 13335
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 17:17

phelixx4 a écrit:


Ces dirigeants nous prennent pour qui ?


Pour des caves comme ceux qui ajuste le prix du pétrole a la pompe a chaque jours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 17:28

Stéphane a écrit:
phelixx4 a écrit:


Ces dirigeants nous prennent pour qui ?


Pour des caves comme ceux qui ajuste le prix du pétrole a la pompe a chaque jours...

Mais nous sommes encore assez intelligent pour voir leurs magouilles de toutes sortes même si on a pas le controle dessus
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane

avatar

Nombre de messages : 13335
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 18:19

C'est évident, le peuple voit toute les crosses des haut dirigeants de compagnies et de nos gouvernement, mais ceux ci s'en calisse et s'en lave les mains... On apelle ca LA DÉMOCRATIE Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Majeur
*Kid Casquette*
avatar

Nombre de messages : 4653
Age : 28
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 23:09

C'est entre autre la faute de la crise économique Laughing Laughing Laughing


Brisant le silence, lundi, au sujet des déboires de la Caisse de dépôt et placement, son ancien grand patron, Henri-Paul Rousseau, a pris le blâme pour les pertes de l'institution dues au papier commercial adossé à des actifs (PCAA), ce qui ne l'a pas empêché de défendre sa gestion avec vigueur.

M. Rousseau, qui s'exprimait devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, a affirmé que la Caisse avait été frappée de plein fouet par un ensemble de facteurs qui ont créé la "tempête parfaite".

D'entrée de jeu, le financier a dit comprendre l'"émoi" qu'a suscité chez les Québécois la perte de 39,8 milliards $ enregistrée par l'institution en 2008. "La Caisse a vécu des moments difficiles et cela me touche profondément", a-t-il reconnu.

Selon M. Rousseau, la crise financière qui a frappé la planète en 2008 a touché la Caisse plus durement en raison de trois facteurs: l'impact des règles comptables qui lui sont propres, le coût de la protection contre la fluctuation de change et une provision de 4 milliards $ sur le PCAA. Il faisait ainsi écho aux explications données par la direction actuelle de la Caisse, le mois dernier.

La Caisse a commis une erreur en décidant d'accumuler autant de PCAA, a réitéré M. Rousseau. "La situation du PCAA s'est développée lorsque j'étais premier dirigeant de la Caisse, et à ce titre, j'en prends la responsabilité totale", a-t-il affirmé.

Henri-Paul Rousseau a juré que la décision d'investir dans ce type de placement happé de front par la crise financière n'avait pas été prise pour maximiser le rendement, ni en raison d'une "prise de risque inconsidérée", mais bien pour investir les importantes liquidités de la Caisse alors que les Bons du Trésor devenaient plus rares, conséquence de la diminution de la dette fédérale.

Pourquoi les institutions financières québécoises ont-elles davantage investi dans du PCAA? "C'est un mystère de la vie", a-t-il lancé. Le Régime de retraite des enseignants de l'Ontario (Teachers), le grand rival de la Caisse, a fait la "juste évaluation" en se tenant loin de ces placements, a-t-il admis.

Lundi, M. Rousseau a proposé que la Banque du Canada intervienne afin de rétablir la liquidité dans le marché du PCAA, gelé depuis août 2007 en dépit d'une restructuration entrée en vigueur en janvier.

Lorsque des journalistes lui ont demandé, en conférence de presse, s'il avait pensé s'excuser auprès des Québécois, Henri-Paul Rousseau a refusé net. Il est très clair, a-t-il souligné, que la crise financière a commencé véritablement en octobre 2008, plusieurs mois après la fin de son mandat. "Je suis d'accord pour prendre mes responsabilités, mais pas celle de la crise financière", a-t-il lancé.

Plus tôt, il avait martelé: "je ne suis pas parti en pleine tempête, et encore moins pour fuir".

M. Rousseau croit que la crise financière a prouvé que "l'improbable, voire l'impossible, peut arriver" et il se dit convaincu que la crise de 2008 marque un changement radical dans la façon dont le monde de la finance va évoluer.

Malgré tout, la Caisse est "dans un bien meilleur état pour traverser la crise qu'on semble le croire", a soutenu le dirigeant, en rappelant qu'une bonne partie des pertes de 2008 sont des dévaluations sur papier qui devraient être récupérées au fil des ans. Ces dernières semaines, des commentateurs ont "exagéré" la situation et "malmené" indûment la Caisse, d'après lui.

"Même en tenant compte de la dure année 2008, le patrimoine des déposants à la Caisse aujourd'hui est plus élevé que si la Caisse avait reproduit de 2002 à 2008 sa performance historique des années 1990", a-t-il avancé, calculs à l'appui, vantant ainsi sa gestion.

Pour faire la lumière sur ces pertes, le Parti québécois réclame la tenue d'une commission parlementaire spéciale à laquelle la ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget, serait convoquée, de même qu'Henri-Paul Rousseau, qui s'est dit lundi prêt à témoigner.

Mme Jérôme-Forget s'est plutôt offerte aux questions de l'opposition, lors d'une séance régulière d'interpellation qui aura lieu vendredi à l'Assemblée nationale.

En ce qui a trait à la possibilité de la tenue d'une enquête publique, réclamée par certains, M. Rousseau a affirmé n'avoir "aucune difficulté avec toutes les sortes d'études que vous pouvez faire", mais qu'on n'y apprendrait rien de plus que ce qu'il a révélé dans son discours devant la Chambre de commerce.

Par ailleurs, M. Rousseau a insisté sur l'indépendance politique de la Caisse de dépôt lors du point de presse qui a suivi son discours. Ayant servi sous deux gouvernements - péquiste et libéral - l'ancien grand patron de la Caisse assure n'avoir subi aucune intervention de la part de quelque politicien que ce soit.

Une seule fois a-t-il téléphoné à la ministre Jérôme-Forget, afin que le premier ministre Jean Charest l'aide à obtenir l'aide d'Ottawa et de Bay Street dans le dossier du PCAA.

L'adoption par le gouvernement Charest d'un double mandat pour la Caisse - contribuer au développement économique du Québec et obtenir un rendement "optimal" - a surtout eu un effet sur la gouvernance de l'institution, et non pas sur ses stratégies d'investissement, a assuré M. Rousseau.

Quant à l'idée de scinder la Caisse, ce serait une "catastrophe", a opiné le financier, en faisant valoir que les 25 déposants de la Caisse avaient déjà le choix entre 18 portefeuilles d'investissement, dont les niveaux de risque varient.

De son règne de près de six ans, Henri-Paul Rousseau ne garde qu'un regret: celui de ne pas avoir suffisamment communiqué avec le public. Il suggère au prochain PDG de le faire davantage afin que la population comprenne mieux les décisions de la Caisse.

M. Rousseau a quitté la présidence de l'institution en mai 2008 pour aller occuper un poste de haut niveau chez Power Corporation (TSX:POW).
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
*Habitante de kuujjuaq*
avatar

Nombre de messages : 2252
Age : 68
Localisation : où il a le fleuve , les iles et la montagne
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Lun 9 Mar 2009 - 23:40

Les quebecois paieront longtemps ce vol pur et simple
Forget - Charest se cachent
Revenir en haut Aller en bas
Stéphane

avatar

Nombre de messages : 13335
Age : 51
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Aucun coupable   Mar 10 Mar 2009 - 17:40

Le jeune a écrit:
C'est entre autre la faute de la crise économique Laughing Laughing Laughing



Ca c'est la meilleurs... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aucun coupable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aucun coupable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présumé coupable
» Aucun papier suite à une arrestation
» refus d'un prêt hypothéquaire
» Aucun avantage pour les CPE de devenir BC
» Cochon d'inde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARLER POUR PARLER :: Discussions Général :: TAVERNE...-
Sauter vers: